parcelle à l'Ouest avec la salle commune
vue Nord depuis le chemin
Plan masse de l'écohameau
réparticion des habitations orientées au Sud

Choisir ses voisins et partager des espaces communs


Écohameau des Selves – Seillans – 83

Client
Habitat-groupé
Architects
Trihab
Year
2015
Program
Écohameau
Status
projet
Scale
900 m2 - 10 logements

L’ECOHAMEAU des SELVES – 83440 SEILLANS            

L’agence d’architecture bioclimatique TRIHAB travaille sur un projet d’écohameau à Seillans dans un quartier très calme. Un bosquet de chênes et de pins avec de larges clairières, compose les parcelles.
Le terrain à la vente actuellement est constitué de 4 lots formant un ensemble d’1ha100 auquel viendrait se rajouter une parcelle inconstructible de 6000 m2 environ. 1,7 hectare au total.
L’idée est de construire sur l’ensemble du terrain de 8 à 10 logements selon les désirs de surfaces de chacun.
L’esprit écohameau :
Une salle commune de 35 m2 ainsi que 2 lodges (chambres d’amis communes) seraient mises en espaces partagés.
La parcelle inconstructible est à aménager en fonction des souhaits des habitants qui peuvent prévoir :
• un petit théâtre de verdure pour accueillir des groupes, séminaires ou espace festif.
• des potagers partagés ou individuels et vergers avec la cabane de jardin, un bassin, …
Ce faisant en mutualisant la salle, les lodges et les aménagements extérieurs, on pourrait dès lors répartir le coût de ces constructions sur l’ensemble des futurs propriétaires.
Chose importante, il n’y aura pas d’indivision. Chacun sera propriétaire en plein droit de sa parcelle (700 m2 pour les T2, 1300 à 2000 m2 pour les autres terrains). Un règlement de copro gérera les espaces communs (salle commune, lodges, et potagers).
Autre point non négligeable, on mutualise les assainissements, les études diverses, le terrassement, la construction, les commandes groupées, un forage, voire plus.
Un projet en écoconstruction en cours de définition
On partirait sur une ossature bois avec béton de chanvre, sur dalle passive et toiture monopente végétalisée, mais rien n’est encore arrêté sur les systèmes constructifs.
De plus les économies d’échelle réalisées permettront de réduire certains coûts de construction (béton de chanvre, livraison des ossatures et toiture végétalisée). Il sera également possible de faire de l’autoconstruction pour le second oeuvre.
En procédant ainsi, on s’évite les frais d’un promoteur et les frais d’agence, on passe en direct avec le propriétaire et en direct avec le constructeur, pour un prix inférieur au marché du neuf.

www.ecohameau-selves.info